Nationalité Polonaise

NOTE!
texte traduit automatiquement de la version anglaise

Les enfants légitimes et illégitimes.

Il est important que la citoyenneté soit un enfant légitime ou illégitime.

Dans la période du 31 janvier 1920 au 18 janvier 1951, la règle était celle des enfants légitimes après leur père. En outre, les enfants légitimes ont perdu leur citoyenneté polonaise avec leur mère, mais illégitimes.

Cependant, les enfants illégitimes pourraient acquérir la citoyenneté polonaise. La reconnaissance signifiait l'adoption d'un mariage du père et de l'enfant.

Fait intéressant, la loi de 1946 (entrée en vigueur de la loi sur la personne). Auparavant, diverses réglementations étaient en vigueur en Pologne depuis la période des partitions. Par exemple, selon l'art. 345 du livre universel des actes civils (ALLGEMEINES BÜRGERLICHES GESETZBUCH) de la partition autrichienne ont parlé d'environ 24 ans (§ 21). Le CODE CIVIL en vigueur sur le territoire de la République de Pologne (BÜRGERLICHES GESETZBUCH) fixe la limite d'âge à 21 ans.

Entre le 19 janvier 1951 et le 21 août 1962, la question de l'origine de l'enfant a cessé d'avoir de l'importance. Toutefois, à partir du 22 août 1962, un règlement restrictif a été introduit, selon lequel il est possible de reconnaître l’existence d’un acte de naissance (à moins que la paternité ne soit déterminée par le tribunal).